ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Policy and Consent Generator

Le palazzo Grimani

Le Palazzo Grimani est situé Ramo Grimani dans le quartier du Castello, à 2 pas de la place Santa Maria Formosa. Vous accédez au palais depuis la Ruga Giuffa  qui part de la place Santa Maria Formosa.


Le palais, bien que ne possédant plus de mobilier, vous permettra de découvrir un très bel ensemble de salles encore ornées de ses décors pour l’essentiel du XVIème siècle, avec en particulier d’extraordinaires fresques et décors en stuc ainsi que l’ensemble des pièces destinées à accueillir les œuvres d’art de la famille.


Le palais Grimani est encore peu connu, mais mérite d’être découvert.

Entrée payante : 4€ plein tarif. Ouvert du lundi au samedi de 8h15 à 19h15, fermé le dimanche ainsi que le 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.

Site officiel : http://www.palazzogrimani.org/

L'extérieur du palazzo Grimani

A l’origine le palais Grimani ne comptait que 2 ailes, situées le long des 2 canaux bordant le palais. C’est au XVIème siècle que le palais connaît de grands travaux sous l’impulsion de Giovanni Grimani, patriarche d’Aquilée et de son frère Vettore, procurateur de Saint Marc. Deux ailes sont ajoutées au bâtiment, lui donnant ainsi sa forme carrée, entourant une belle cour intérieure. Giovanni, grand collectionneur d’art antique, fait aménager et décorer des salles du palais dans le but d’offrir à sa collection un véritable écrin. La remarquable collection a été léguée à la ville et fait aujourd’hui partie du musée national archéologique de la place Saint Marc.

L’accès au palais se fait depuis la belle cour carrée entourée de colonnades.

La cour du palazzo Grimani

L’étage noble qui se visite est situé au 1er.

On le rejoint par un très bel escalier orné de stucs et de fresques. Les allégories représentées mettent en avant les qualités de vertu, d’honnêteté et de pureté de la foi.

Ces fresques sont un véritable message politique. En effet, Giovanni Grimani a été accusé d’hérésie et en est sorti innocenté.

L'escalier du palazzo Grimani


Vous pouvez ensuite accéder à la succession de salles ayant abrité la collection d’œuvres antiques. Et formant l’une des ailes du bâtiment.

La Camaron d’or abrite 4 sculptures, antiques et renaissance. Du côté de la fenêtre un moulage du célèbre groupe du laocoon.

La salle à Foliage possède un fantastique plafond décoré d’une grande fresque représentant des plantes et des animaux. Les combats entre animaux ainsi que les inscriptions latines sont des références au procès fait à Giovanni Grimani. La cheminée et les portes ont été réalisées à partir de marbres antiques.

La salle à foliage

Détail de la fresque de la salle à Foliage

L'antichambre de la tribune

L’antichambre de la tribune est décorée d’un beau plafond inspiré de celui du Panthéon.

Une statue du Ier siècle représentant l’automne est aussi exposée dans la salle.


La tribune est la salle la plus remarquable du palais, destinée à l’époque à accueillir 130 statues antiques de la collection Grimani. Une sculpture antique représentant l’enlèvement de Ganymède est suspendue au milieu de la salle. La décoration de la salle est d’une grande richesse et en fait un lieu d’exception.

la tribune du palazzo Grimani


Les autres ailes du palais présentent elles aussi des salles remarquables.
La décoration de la salle néoclassique a été réalisée à la fin du XVIIIème siècle à l’occasion du mariage d’un membre de la famille Grimani.

La salle à manger présente aussi au plafond de très belles fresques à motifs de poissons, oiseaux et produits de la terre. Au centre, une toile du XVIIème siècle, Saint Jean baptisant la foule. La cheminée est décorée de carreaux de faïence ayant pour thème des travaux de la terre.

Salle à manger du palazzo Grimani


Le vestibule, la chapelle et la chambre du doge Antonio Grimani sont richement décorés de marbres, qui devaient mettre en valeur certaines pièces de la collection familiale.

La chambre du Doge Grimani

La loge d’Apollon est elle aussi superbement décorée de stucs et de fresques de style grotesque du XVIème siècle, illustrant le défi musical que lança le satyre Marsyas à Apollon. Marsyas vaincu est attaché à un arbre et écorché.
La loge d'Apollon


La loge de Calliste est aussi décorée de stucs, sur le thème de Calliste, transformée en ours avant d’être tuée par son fils Arcade. Elle est alors transformée en étoile par Jupiter (la constellation de la Grande Ours).

La loge de Calliste


La loge de Psyché abrite une toile qui la représente.

Dans la salle de Bosch est exposé le polyptyque de Hiernymous Bosch représentant des visions de l’au-delà : Chute des damnés, enfer, paradis, Ascension à l’empyrée.

La salle de la cheminée présente une cheminée monumentale de marbre coloré entourée de stucs. Des restes de fresques permettent d’imaginer la décoration de la salle au XVIème siècle.

La salle de la cheminée du palais Grimani

 

Remerciements : Merci au palazzo Grimani ainsi qu'à Sylvia pour la visite guidée et la découverte de ce beau palais.

 

 

Change your cookie preferences